carte-postale1_recto.JPG

FRANCOIS BEAUNE

AUTEUR

L'écrivain François Beaune a créé plusieurs publications, dont le magazine d'art la Revue Louche et le fanzine Gonzo.

Depuis son premier livre   et jusqu'à son dernier, il œuvre à la création de galerie de portraits et de personnages attachants, capables d'incarner le monde actuel.

Il a aussi travaillé pour plusieurs metteurs en scène et réalisé des reportages Radio. Il est récompensé en 2019 pour son ouvrage Omar et Greg du prix du Livre du réel.

L’ORIGINE DU PROJET HISTOIRES VRAIES

En 1999, aux États-Unis, l’écrivain Paul Auster lance, sur une radio nationale, un « appel à histoires vraies ». Il recueille alors plus de 4 000 histoires, lues sur les ondes, et compose une anthologie à partir des meilleures d’entre elles dans un livre intitulé True Tales of American Life.

Quand je découvre ce livre, l’envie me vient de tenter la même expérience.

« Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture » m’en a offert l’occasion.

A partir de décembre 2011 et jusqu’en janvier 2013, j’ai séjourné environ un mois dans des villes du pourtour méditerranéen 

Au cours de ce périple, j’ai collecté mille cinq cent histoires vraies que l’on m’a racontées, épaulé par des équipes basées à Marseille et des correspondants dans chacune des villes. De ce travail est né La lune dans le puits, recueil d’histoires vraies de méditerranée publié en 2013 puis republié en Folio en 2017. C’est sur ce modèle, cette méthode mêlant des savoir-faire liés au journalisme ou à l’anthropologie que j’ai voulu poursuivre mon travail, sur de nouveaux territoires comme la Vendée ou encore une banlieue ordinaire de France, la ZUP de Chambéry-le-Haut, et c’est cette méthode que je veux aujourd’hui développer, en lien avec tous les acteurs du territoire, sur le Val d’Amboise.

PROJET D’ÉCRITURE EN VAL D'AMBOISE

Muni d’un simple micro, l’unique question que je poserai aux gens rencontrés en Val d'Amboise sera la même qu’au cours des précédents périples : "parmi le récit de votre vie, quelle serait cette histoire vraie qui vous tient à cœur, qui vous est chère, qu’elle soit drôle, triste, et que vous souhaiteriez partager avec le reste du monde ?"

 

La position du candide, du naïf, me semble la meilleure à adopter au cours de la collecte. Mieux vaut ne rien savoir du terrain que l’on parcourt, et découvrir au fur et à mesure, à partir de ce que les gens vont choisir de confier.

revue de presse.png
Syndicat%20vigneron_edited.jpg
Communauté de Communes du Val d'Amboise
librairie c'est la faute à voltaire.jpg
Nouvelles Renaissances 2021.png
CICLIC.png